L’UCET se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui selon laquelle le gouvernement fédéral a favorisé la conclusion d’un accord en vue du transfert du chemin de fer Hudson, du port de Churchill et de la Churchill Marine Tank Farm Company d’OmniTrax Inc. à un consortium canadien et ce, à compter de ce vendredi.

« Nous n’en restons pas moins préoccupés pour nos membres », a déclaré Dave Clark, président national de l’Union. « Ne s’étant pas penché sur les causes du problème, le gouvernement n’a fait que la moitié du travail après tout », a-t-il ajouté.

L’Union redemande au gouvernement fédéral de réexaminer la vente de la Commission canadienne du blé (CCB) à un consortium américano-saoudien du nom de G3. Au lendemain de la vente de la CCB, OmniTrax reçut une subvention fédérale de 10 $ la tonne pour absorber la perte de recettes. La fin de cette subvention a été synonyme d’effondrement de la stabilité économique de la population de Churchill.

À cela, il convient d’ajouter les relations politiques actuelles plutôt tendues entre les gouvernements saoudiens et canadiens, ayant entraîné le retrait pas les Saoudiens de tous leurs investissements canadiens.

« Tant et aussi longtemps que nous ne ramènerons pas la CCB dans des mains canadiennes, nous ne ferons que mettre un emplâtre sur une jambe de bois, à l’image de la subvention de 10 $ la tonne qui n’a fait que retarder l’effondrement économique dont est victime la population de Churchill », a conclu Dave Clark.

0 Partages