Mise à jour – 27 février : Nos membres à l’aéroport de Timmins viennent de voter massivement en faveur de la grève. Nous préparons le terrain en vue d’une grève débutant en mars. Pour de plus amples renseignements : https://www.ucte.ca/greve-a-laeroport-de-timmins/?lang=fr

Si vous êtes timminois, les vacances que vous allez prendre cet hiver risquent de se transformer en véritable cauchemar… et ce, parce que — grâce au maire George Pirie –l’aéroport de Timmins pourrait bien se retrouver bloqué par une grève!

Après deux années autour de la table de négociations, la ville de Timmins campe sur ses positions pour que les employés de cet aéroport acceptent une convention pour le moins ‘douteuse’ qui, en fait, cache une baisse de salaire! En effet, la ville réduit le salaire de ces travailleurs et travailleuses dans plusieurs domaines, et leur demande d’accepter une bien maigre augmentation salariale de 1,5 %.

La ville veut mettre fin au paiement des bottes de travail isolées et plutôt forcer les membres à les acheter eux-mêmes à partir de l’indemnité de vêtement de 375 $ qu’ils reçoivent annuellement pour se procurer des gants, combinaisons de travail, vestes, vêtements isolés, etc. – soit des articles qui sont indispensables pour travailler en extérieur par des températures glaciales. Lorsque l’on s’aperçoit que le prix de bottes de travail convenables tourne autour des 200 $, cela revient, ni plus ni moins, à réduire de moitié l’indemnité de vêtement de nos membres, lesquels seraient ainsi tenus de supporter ce fardeau financier tout simplement pour travailler en toute sécurité !

Les vestes de sécurité constituent le seul article que l’aéroport fournit, ce qui est de très loin insuffisant pour faire face aux terribles hivers à Timmins.

La ville cherche aussi à éliminer la prime de poste que nos membres reçoivent lorsqu’ils travaillent en dehors des heures obligatoires, alors que cette prime fait partie de la paye de nos membres depuis que cet aéroport lui a été transféré en 1998.

Si le maire Pirie et la ville de Timmins pensent être malins et subtiles, qu’ils y réfléchissent à deux fois… nous savons calculer, aussi nos membres ne se feront pas ‘rouler’ !

Nos membres savent très bien qu’une grève peut semer la pagaille, que ce soit pour la communauté comme pour leurs propres familles. Voilà donc pourquoi nous voulons faire tout notre possible pour en éviter le déclenchement. Nous invitons donc les timminois à appeler leur maire et lui demander de cesser de s’attaquer à la classe ouvrière.

Vous pouvez communiquer avec le bureau du maire au 705-360-2611 ou [email protected]

Pour toute demande médiatique en ce qui a trait à cet enjeux, veuillez communiquer avec Βen Rеnе au 613-406-5962.