Le 24 avril est la Journée internationale des chiens-guides. Cette journée a une importance particulière pour nous à l’UCET, puisque nous soutenons fièrement Canadian Guide Dogs for the Blind depuis 13 ans.

Chaque année, notre tournoi de golf de bienfaisance Mike Wing aide à amasser des fonds pour l’organisation. Jusqu’à maintenant, l’UCET a été en mesure de financer la formation de neuf chiens-guides. Au départ, nous avions choisi d’aider cette organisation pour soutenir un organisme de bienfaisance canadien enregistré qui ne recevait à peu près aucun financement, avait une incidence à l’échelle nationale et encourageait la participation pleine et active des gens au marché du travail.

Canadian Guide Dogs for the Blind ne reçoit aucun financement gouvernemental et compte sur des particuliers, des sociétés, des clubs philanthropiques, des fondations et d’autres organisations pour accomplir son important travail. L’organisme de bienfaisance a récemment célébré son 35e anniversaire.

Un chien-guide peut avoir des répercussions considérables dans la vie d’une personne aveugle, lui assurant une liberté et une indépendance accrues.

Kristen Spring de Kingston, en Ontario, a suivi la formation de Canadian Guide Dogs for the Blind et reçu cinq chiens-guides de l’organisation. Voici ce qu’elle a dit : « Avoir un chien-guide signifie avoir la liberté d’aller où je veux, de faire pratiquement tout ce que je veux. »

« Je n’ai jamais à m’inquiéter de rencontrer un obstacle sur ma route et de ne pas savoir comment je pourrai poursuivre mon chemin. Je n’ai qu’à demander au chien de me guider. Je n’ai que de bons mots à l’égard de la formation, non seulement pour le chien, mais aussi pour la personne. »

Notre monde n’est peut-être pas toujours adapté aux besoins des personnes aveugles, mais les employeurs ont l’obligation de prendre des mesures d’adaptation pour les personnes handicapées. Malheureusement, les employeurs éprouvent encore des difficultés à tenir compte des besoins des employés aveugles.

Même dans la fonction publique fédérale – qui devrait sans doute être l’employeur modèle au Canada –, les personnes aveugles ont de la difficulté à faire en sorte que leurs besoins en matière d’adaptation soient satisfaits. Une étude qualitative menée au nom de la Commission canadienne des droits de la personne en 2017 a révélé le processus fastidieux auquel doit se soumettre une personne aveugle pour obtenir des éléments de base : 

« Une personne a déclaré que le processus d’installation d’un logiciel ou de matériel au bureau d’un employé était auparavant assez simple. Il était facile d’obtenir l’approbation directement auprès du gestionnaire ou du directeur et de recevoir de l’aide du personnel responsable de la technologie de l’information. Mais maintenant, il y a un processus complexe à suivre, comportant de multiples niveaux, pour faire approuver quoi que ce soit. »

The Experiences of Blind Canadians in the Federal Public Service, Kimberly Dhaliwal, candidate à la maîtrise ès arts (Règlement des différends)

Une autre personne ayant pris part à cette étude a souligné que le nouveau système de paye Phénix constituait un exemple de décision prise centralement qui ne tient pas compte de la question de l’accessibilité.

Selon l’étude, l’imposition d’exigences relatives à l’accessibilité permettrait de mettre en place une fonction publique fédérale qui est plus accessible aux personnes aveugles. Une formation obligatoire à l’intention des gestionnaires serait également utile pour accroître la sensibilisation à l’obligation de prendre des mesures d’adaptation.

Les syndicats devraient aussi disposer des connaissances et des outils nécessaires pour mieux défendre les intérêts des personnes aveugles au sens de la loi. Malheureusement, lorsque les besoins en matière d’adaptation des personnes aveugles ne sont pas pris en compte, le Tribunal canadien des droits de la personne constitue souvent leur dernier recours, ce qui peut rendre le processus de redressement excessivement long.

Si vous souhaitez apporter votre soutien à Canadian Guide Dogs for the Blind (et que vous aimez jouer au golf!), vous pouvez encore vous inscrire au tournoi de golf de bienfaisance Mike Wing qui aura lieu le 23 mai.

0 Partages