Le Conseil d’administration de Nav Canada a voté en faveur de la modification des statuts concernant la représentation étrangère au conseil. NavCanada voulait un nombre illimité d’administrateurs étrangers et la suppression de l’obligation pour le chef de la direction d’être citoyen canadien. L’UCET, par l’intermédiaire de l’Association des agents négociateurs de Nav Canada (NCBAA), a fait pression sur le gouvernement contre cela.

Le 7 août 2018, le Conseil d’administration a voté en faveur de l’acceptation du fait que les deux tiers du conseil doivent être citoyens canadiens et que le chef de la direction demeure également citoyen canadien. Le représentant de la NCBAA au Conseil était le seul membre du conseil qui a voté contre cette position.

Cette décision est maintenant au bureau du ministre des Transports pour approbation finale.

L’UCET, ainsi que tous les membres de la NCBAA, ont de sérieuses inquiétudes quant à ce changement. Contrairement aux modifications des règlements antérieurs, cette révision majeure a été effectuée sans collaboration avec les syndicats. Nous craignons que cela ne soit qu’un tremplin vers l’objectif ultime d’un contrôle étranger complet sur le fournisseur de services de navigation aérienne à but non lucratif du Canada.

La NCBAA continue de faire pression sur le ministre Garneau pour ne pas approuver cette décision. Nous vous tiendrons au courant des développements.

0 Partages