Ottawa (ON) – « Nous adressons toutes nos pensées les plus chères à la famille du membre de l’équipage du cargo qui est décédé d’une crise cardiaque hier après-midi », a déclaré Christine Collins, présidente nationale de l’Union canadienne des employés des transports, après avoir pris connaissance de l’incident qui s’est déroulé dans l’ombre de la Station de la Garde côtière de Kitsilano dorénavant fermée.

« Les services de police, les ambulanciers, la station d’aéroglisseurs à Richmond, tous les intervenants d’urgence ont réagi le plus vite possible et méritent donc d’être félicités. Je ne peux toutefois me demander si les choses se seraient passées différemment si la Station de Kits était restée ouverte », a tenu à préciser Christine Collins.

La Station abandonnée de la Garde côtière de Kitsilano a fermé ses portes en février 2013 pour des raisons budgétaires et ce, malgré les protestations publiques que cela a déclenché.

« En raison des autres incidents qui ont aussi eu lieu à la Station fermée de Kits, ou aux alentours, la population de la C.-B. a droit à une analyse exhaustive et impartiale des besoins en recherche et sauvetage, laquelle doit être achevée avant qu’une autre perte de vie n’intervienne », a précisé Dave Clark, vice-présidente de l’UCET pour la région du Pacifique.