Dire que les négociations avec l’Administration de pilotage des Grands Lacs (APGL) sont difficiles est un euphémisme. La convention collective actuelle a expiré en 2016. Trois ans plus tard, les négociations se poursuivaient et ça n’a pas été facile. L’attente a été pénible.

Le 21 août 2019, les membres ont assisté à une réunion au cours de laquelle ils ont reçu une mise à jour concernant le processus de conciliation et les difficultés rencontrées par l’équipe de négociation pour obtenir un accord équitable de cet employeur.

Ils ont discuté de nombreuses mesures de récupération que APGL cherche à obtenir, notamment un changement de libellé de la convention collective qui aurait une incidence négative sur leurs bénéfices mis en réserve pour la saison morte.

À compter du 27 août 2019, l’employeur est en position de faire une période de lockout pour nos membres et nous n’avons aucune idée de ce qui va se passer par la suite. Nous savons que 100% de la section locale 00057 soutient leur équipe de négociation.

0 Partages