L’Union canadienne des employés des transports salue la nouvelle législation du Québec qui interdit aux employeurs d’imposer des régimes de pensions et d’avantages sociaux à deux vitesses dans les milieux de travail de la belle province. Cette victoire a été remportée au bout de plusieurs années de travail acharné de la part de militant(e)s syndicaux/syndicales et de leurs syndicats, dans cette province, après avoir organisé et déclenché des mouvements de grève pour résister aux demandes des employeurs visant à pénaliser les jeunes travailleurs et travailleuses.

L’UCET demande maintenant à l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et au Congrès du travail du Canada (CTC) de suivre l’exemple des travailleurs et travailleuses du Québec, et de leurs organisations syndicales, et d’exiger une législation semblable au niveau fédéral. Le président national de l’UCET, Dave Clark, a déclaré à ce sujet « Il ne se passe pas une journée au pays au cours de laquelle des membres de l’UCET doivent se battre contre divers employeurs qui cherchent à enlever les droits fondamentaux des nouveaux personnels à une pension et à des avantages sociaux. Le temps est venu pour le mouvement syndical canadien de faire de leur cause et de cette question une priorité à l’échelon national ».

Il a ainsi annoncé qu’au nom des membres de l’UCET il enverrait une lettre au président national de l’AFPC, Chris Aylward, et au président du CTC, Hassan Yussuff, qui se trouve être aussi membre de l’UCET, pour leur demander de soulever cette question auprès des dirigeant(e)s de leur organisation, et d’encourager tous les syndicats au Canada à se joindre à cette campagne.

« Comment pourrions-nous laisser les jeunes travailleurs et travailleuses être traité(e)s comme des citoyen(ne)s de seconde classe », a déclaré Dave Clark. « Il ne devrait exister qu’un seul genre de travailleur/travailleuse, soit une personne syndiquée recevant tous les droits et avantages sociaux et qui, à la fin de sa carrière, aurait une pension décente pour subvenir à ses besoins. »