Depuis janvier dernier, une négociation se fait entre les employeurs et les employés chez Parcs Canada.  L’employeur laissait les employés dans une zone grise en prétendant être mal préparée et poussait toujours les enjeux importants pour plus tard. Nous appelons cela de la procrastination ou un manque de sérieux. Dans tous les cas, ils n’ont pas pris leurs employés au sérieux ; ils n’en prennent pas soin. Selon nous, s’ils veulent vraiment protéger et préserver les montagnes, forêts, lacs et autres splendides habitats pour les générations futures, ils doivent commencer par apprécier à leur juste valeur les 4 000+ employés qui en prennent soin. Étant donné cette situation, l’APFC a décidé de déclarer une impasse.

Est-ce que vous vous êtes déjà fait mettre en attente au téléphone pour des sujets importants que vous vouliez régler ? La frustration ici est encore plus forte parce que c’est une attente de qui dure depuis maintenant près de 6 mois et personne ne répond au groupe d’employés.

Bref, ce qui n’est pas difficile à comprendre face à ces injustices, qui trainent depuis trop longtemps en plus la liste des concessions qu’ils demandent, l’AFPC n’a pas de choix mais de déclaré une impasse.

Pour en savoir plus, cliquez ici.