April 13, 2012

Ottawa (ON) – Parcs Canada vient d’annoncer ses plans visant la diminution de la durée de sa saison et de ses heures d’exploitation à « des périodes de fortes demandes » pour la saison des plaisanciers et la main-d’œuvre qui y est associée.

Ces plans entraînent des changements à la saison d’activité non seulement pour les employé(e)s mais aussi les plaisanciers, ports de plaisance, conducteurs et conductrices de bateaux et toutes les communautés dont l’existence est tributaire du tourisme le long des canaux et voies d’eau.

« Le public n’a même pas eu droit à la moindre des courtoisies, soit un avis selon lequel ces changements étaient dans le collimateur », a déclaré la présidente nationale de l’Union canadienne des employés des transports, Christine Collins.

Pire encore, ce qui ne fait que redoubler les insultes, l’Agence a déjà vendu un certain nombre de permis de saison à des plaisanciers, mais sans leur donner de précisions quant à la réduction des heures d’exploitation et de la saison.

Au cours des quatre dernières années, Parcs Canada a organisé une campagne sur la sécurité dans laquelle il demandait aux plaisanciers de réduire leur vitesse et de minimiser les vagues lors de la navigation dans les canaux. « Avec cette réduction des heures, les plaisanciers vont dorénavant aller plus vite pour se rendre à leur destination dans les plus courts délais, ce qui va tout à fait à l’encontre de cette campagne sur la sécurité. »