« C’est une victoire pour la communauté », a déclaré haut et fort Christine Collins, présidente nationale de l’Union canadienne des employés des transports (UCET), après avoir pris connaissance de l’annonce faite aujourd’hui de la réouverture officielle de la Station de la garde côtière de Kitsilano à Vancouver, en C.-B.

Cette annonce arrive près de trois années après la fermeture ordonnée par l’ancien gouvernement conservateur de la station de recherche et de sauvetage. La remise en activité de cette station et aussi du Centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s à Terre-Neuve, faisait partie des engagements clés énumérés dans la lettre de mandat du Premier ministre au ministre des Pêches et Océans, et de la Garde côtière,  Hunter Tootoo,

« Il va de soi que ce sont les détails qui prennent une grande importance, notamment en ce qui a trait aux effectifs et aux ressources qui seront affectés pour assurer une couverture adéquate », a ajouté la consoeur Collins. « Nous espérons que l’Union est incluse parmi les intervenants pour donner des conseils sur la façon dont les installations peuvent du mieux possible faire face aux besoins de la communauté et ce, du fait que nos membres sont les véritables experts aptes à fournir ce service. »

L’UCET se réjouit de la reprise de tous les services qui protègent la sécurité des marins et des eaux canadiennes.