Après la tenue d’un scrutin de ratification, les membres de NavCan ont maintenant une nouvelle convention collective.

Durant toutes les séances, l’équipe de négociation n’a cessé de cibler deux objectifs bien précis : rejeter toute concession et obtenir une augmentation économique juste. L’entente de principe montre bien que ces objectifs ont été atteints… et va même encore plus loin!

Pour commencer, les membres toucheront une augmentation de 4 pour cent à compter de janvier 2018, une autre de 3 pour cent en janvier 2019, et une hausse de 1 pour cent dès janvier 2020. Autrement dit, les membres de Nav Canada auront droit, aussitôt l’arrivée de l’année 2019, à une augmentation salariale d’un taux cumulatif de 7,12 pour cent!

Les membres de l’équipe de négociation ont lutté pour conserver le libellé de la convention sur la sécurité d’emploi, qui devait arriver à échéance le 13 décembre 2017. Le Programme d’encouragement au départ continuera de protéger les employé(e)s en cas de changement technologique qui rendrait leur poste redondant.

En outre, la nouvelle convention collective apporte un certain nombre d’améliorations aux heures de travail et aux congés.

L’équipe n’a pas non plus ménagé ses efforts pour en arriver à un libellé convenable sur le congé pour violence conjugale, lequel permettra aux victimes d’obtenir un congé payé pouvant aller jusqu’à 37,5 heures, ainsi que 5 jours de congés non payés, pour se procurer l’aide nécessaire, sans avoir à mettre leur emploi en danger.

L’UCET tient à féliciter l’équipe de négociation pour le formidable travail accompli, et tout particulièrement Michelle Webster, Sheri Campeau, Michelle Timmerman, Mike McCullough, Janson LaBond, Chris Bussey et Larry Gagnon.