Le 27 juin, 2012

Transports Canada a aujourd’hui même prévenu que 157 autres personnes pourraient perdre leur emploi, ce qui donne un grand total de 370 employé(e)s touché(e)s. De ce nombre, 107 seront éliminés, notamment des postes de spécialistes des communications et diverses autres fonctions administratives, principalement tous les conseillers et toutes les conseillères en santé et sécurité des régions qui ont récemment été embauché(e)s pour aider le Ministère à respecter la législation fédérale en matière de santé et sécurité.

« Au cours des 10 dernières années, le syndicat a essayé de faire en sorte que Transports Canada respecte les règlements fédéraux sur la santé et la sécurité au travail », a déclaré Christine Collins, la présidente nationale de l’Union canadienne des employés des transports. « Aujourd’hui, il élimine les personnes qui sont pourtant chargées de ce travail indispensable. Ces compressions démontrent bien à quel point Transports Canada s’intéresse peut aux personnes qui travaillent pour lui ou pour la santé et la sécurité de son personnel. »

Par ailleurs, parmi les personnes qui reçoivent aujourd’hui des avis on compte des inspecteurs et inspectrices techniques responsables de la sécurité et de la sûreté maritimes, ainsi que des inspecteurs et inspectrices de la navigabilité de l’aviation civile. « Nous sommes fortement préoccupés par la sécurité des voyageurs et voyageuses. Une fois de plus, des inspecteurs et inspectrices de la sécurité et sûreté maritimes ainsi que de l’aviation civile disparaissent à un moment où nous savons toutes et tous qu’il n’y a pas suffisamment d’inspecteurs et inspectrices pour faire le travail », a ajouté Christine Collins.