Nous sommes très heureux d’annoncer que, suite au lobbying intense exercé par les membres de l’UCET qui travaillent dans les aéroports et ceux qui travaillent comme inspecteurs/inspectrices dans l’aviation civile, le gouvernement du Canada a reconnu que le Règlement de l’aviation canadien (RAC) ne cadre pas avec les normes internationales de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Le Conseil du Trésor a envoyé un courriel à Dave Clark, président national de l’UCET, en réponse à notre mémoire à la consultation de 2018 du Secrétariat du Conseil du Trésor sur les examens réglementaires. Il a annoncé que, dans le cadre de leurs efforts de modernisation, il proposait des modifications au RAC visant à remédier au « non-alignement sur les normes de l’OACI ».

Pendant de nombreuses années, les membres de l’UCET ont fait valoir que le Canada avait pris du retard par rapport aux normes de l’OACI dans de nombreux domaines, notamment l’inspection ainsi que les services de sauvetage et de lutte contre les incendies dans les aéroports. Nous avons surveillé le processus durant plusieurs années dans le cadre d’examens et d’initiatives, et avons siégé au Conseil consultatif canadien sur la réglementation de l’aviation aux côtés de l’industrie et d’autres intervenants. L’année dernière, l’UCET a été officiellement reconnue par le gouvernement fédéral en tant que partie prenante avec tous le droit absolu d’être consultée sur tout projet de modification de la réglementation, et aussi la capacité de proposer le nôtre.

Merci à tous ceux et toutes celles qui ont participé à ce processus au fil des ans. Cette notification est l’aboutissement des nombreuses heures de travail de nos membres et de nos dirigeant(e)s. Nous célébrons vos efforts et notre succès.

Mais ce n’est que le début. Nous avons ouvert la porte et créé une opportunité de changement positif. Nous devons maintenant tenir tête à Transports Canada et veiller à ce que les modifications nécessaires pour se conformer aux normes internationales soient mises en œuvre.

À cette fin, nous travaillerons avec les membres de l’UCET dans le cadre du SLIA et de l’inspection de l’aviation civile afin d’examiner le RAC et de faire de nouvelles recommandations pour améliorer le régulateur. Restez à l’écoute pour plus d’informations sur cette question dans les jours et mois à venir.

0 Partages