Les membres à l’aéroport de Saint John prennent à cœur les revendications concernant des pensions de qualité.

Les négociations ne se sont pas déroulées sans accrochages, et l’employeur a demandé la conciliation en mai dernier. L’équipe de négociation a réévalué ses revendications et a retiré toutes les propositions, sauf une, à savoir un régime de pension à prestations déterminées de qualité.

Deux types de régimes de pension sont offerts à l’aéroport : un régime à prestations déterminées et un régime à cotisations déterminées. La différence fondamentale entre les deux est simple. Un régime à prestations déterminées est géré par une société d’investissement, vous assure un paiement mensuel fixe à vie et, à votre décès, permet à votre conjoint de continuer d’en bénéficier. Les régimes à cotisations déterminées sont autogérés et ne prévoient aucune garantie quant à votre revenu mensuel à la retraite.

Selon une étude de Statistique Canada, près du tiers des personnes âgées de 70 ans et plus devaient travailler[i]. C’est pourquoi les membres de l’Union canadienne des employés des transports (UCET) ont fait de la revendication de pensions de qualité pour tous les travailleurs une priorité.

L’administration de l’aéroport de Saint John pourrait mettre les travailleurs en lock‑out à compter du 7 septembre. Elle n’a pas répondu à l’exigence, bien que celle-ci soit sur la table depuis le début des négociations.

Les travailleurs dévoués de l’aéroport de Saint John souhaitent simplement avoir l’esprit tranquille en ce qui concerne leur retraite.

0 Partages